Insights

Repères de rétention des applications, ventilés par secteur d’activité

Share
Repères de rétention des applications, ventilés par secteur d’activité

Le taux de rétention est l’une des statistiques les plus importantes pour mesurer le succès de votre application.

Un taux de rétention sain indique que vous convertissez les nouvelles inscriptions en utilisateurs fidèles. Un faible taux de rétention suggère que les nouveaux utilisateurs d’applications n’y voient pas assez de valeur pour rester.

« Comprendre le taux de fidélisation de votre application et le comparer aux taux de référence observés dans votre secteur vertical et dans l’ensemble de l’écosystème mobile est un élément essentiel de l’élaboration de votre stratégie d’engagement et de fidélisation des clients », déclare
Todd Grennan
producteur de contenu senior chez Appboy.

La meilleure façon d’évaluer vos performances est de comparer vos propres statistiques avec des
repères de rétention des applications
dans votre secteur, puis sur l’ensemble du marché mobile.

Tout d’abord, qu’est-ce que le taux de rétention, et pourquoi est-il important ?

Votre site taux de rétention est le pourcentage de personnes qui continuent à utiliser votre produit ou votre application sur une période donnée. Un taux de rétention élevé indique que les utilisateurs aiment votre application et y reviennent souvent. C’est l’inverse du taux de désabonnement – si votre taux de rétention à 90 jours est de 25 %, votre taux de désabonnement sera de 75 %.

Il est important de suivre votre taux de fidélisation et de le comparer à celui de la concurrence pour un certain nombre de raisons.

Le taux de fidélisation peut être un indicateur beaucoup plus révélateur que les téléchargements ou l’acquisition d’utilisateurs, car il mesure la
fidélité
de votre produit. Les installations ne sont pas pertinentes si vous ne fidélisez pas ces nouveaux utilisateurs, après tout. Analyse de rétention des utilisateurs par cohorte vous permet de mieux comprendre le comportement des utilisateurs et de déterminer les causes possibles de changements ou de tendances significatifs.

L’analyse de cohorte Il s’agit de déterminer comment les utilisateurs qui ont téléchargé votre application à peu près au même moment se comparent à d’autres groupes d’utilisateurs.

Le suivi de votre taux de rétention est également utile pour révéler les tendances de croissance et prévoir les revenus potentiels. Cette mesure peut même servir de base à votre planification de haut niveau.

Quels sont les principaux critères de référence pour la rétention des applications ?

Compte tenu du nombre et de la variété des applications disponibles aujourd’hui sur iOS et Android, il est difficile de définir un taux de rétention des applications de référence pour l’ensemble des catégories et des plateformes.

Cependant, nous pouvons combiner les données de quelques études de recherche pour obtenir un chiffre solide.

  • Dans une étude de plus de 1.000 applications sur iOS et Android,
    Statista
    a constaté que le taux de rétention moyen au premier jour est de 25,3 %.
  • Parmi les applications utilisant
    Adjust
    le taux de rétention moyen au premier jour était de 26,5 %, tous secteurs confondus.

  • AppsFlyer
    a pris un échantillon de 6 milliards d’installations et a constaté un taux de rétention moyen de 24,33 % le premier jour.

En d’autres termes, une proportion d’environ 25% semble être un point de référence moyen pour la rétention dès le premier jour..

La fin de la première semaine est une autre étape clé de la fidélisation des utilisateurs. Par rapport au premier jour suivant l’installation, les taux de fidélisation au septième jour ont tendance à être beaucoup plus faibles, mais de nombreux développeurs mènent des campagnes de reciblage pour encourager l’engagement. Selon Adjust, le le taux de rétention moyen au septième jour est de 12 %..

En ce qui concerne la rétention à long terme, il est bon d’envisager le jour 30. Les études de marché montrent que si une personne reste aussi longtemps, il y a de fortes chances qu’elle continue à utiliser votre application.

En termes de repères, voici quelques taux de rétention moyens au 30e jour :

  • 5,7% selon Statista
  • 6,5% de l’ajustement
  • 3,36% de AppsFlyer

Alors, il semble que qu’une bonne référence pour la rétention au 30ème jour est d’environ 5% dans tous les secteurs verticaux.

Tendances en matière de fidélisation des utilisateurs d’applications mobiles

Bien entendu, les moyennes mondiales ne fournissent qu’un objectif très approximatif pour la rétention des applications. Pour savoir si votre application est performante ou non, il est nécessaire d’examiner de plus près les chiffres.

Par exemple, la plupart des études montrent que la rétention des applications est actuellement légèrement plus élevée sur iOS que sur Android. Il convient de noter que les taux fluctuent également dans le temps. Sur iOS, les taux de rétention ont augmenté récemment, tandis qu’Android a connu une baisse de 16 % de la rétention des utilisateurs au 30e jour au cours de la dernière année complète, selon AppsFlyer.

Les taux de rétention varient également dans le monde entierAu Japon, le taux de rétention moyen sur 30 jours est d’environ 5,8 %, tandis qu’en Chine, seuls 1,22 % des utilisateurs restent sur place pendant un mois. Les taux de rétention sont considérablement plus élevés dans les économies développées que dans le reste du monde.

Repères de rétention des applications mobiles par secteur d’activité

Si les tendances mentionnées ci-dessus sont dignes d’intérêt, la meilleure façon de segmenter les données sur les taux de fidélisation est de le faire par secteur d’activité,

Les données de l’App Store montrent que les différentes catégories enregistrent des taux très différents. Pour calculer un bon taux de rétention, il est essentiel de comparer votre application avec d’autres dans le même secteur.

Pour vous aider à calculer un objectif raisonnable de fidélisation des utilisateurs, voici une liste des principaux points de référence du secteur :

Applications de shopping et de marché

Les utilisateurs mobiles semblent préférer
applications de marché
aux autres formes de commerce électronique.

Selon
Statista
les applications applications d’achat voient un taux de rétention moyen au premier jour de 24,5 %, soit un peu moins que la moyenne. Le taux de référence au septième jour est de 10,7 %, tandis que l’application d’achat moyenne enregistre un taux de rétention au 30e jour de 5,6 %, ou de 4,83 % selon AppsFlyer.

Les applications de marché comme Amazon, eBay, et Poshmark ont tendance à avoir des taux de rétention beaucoup plus sains.

Le taux moyen de rétention au premier jour dans cette sous-catégorie est de 33,7%. Le taux de rétention moyen au septième jour est de 16,1 %, et le taux de référence au 30e jour est de 8,7 %.

En effet, ces plateformes offrent une gamme très diversifiée de produits, ce qui signifie que les acheteurs sont plus susceptibles de faire plusieurs achats.

Services financiers et applications fintech

Les nouveaux utilisateurs des applications bancaires ont généralement des capitaux en jeu. Certaines personnes hésiteront à s’engager au début, mais il est peu probable que les utilisateurs s’éloignent dès lors que de l’argent est en jeu.

Une étude de Statista montre que les applications bancaires traditionnelles et numériques ont un taux de rétention combiné de 30,3 % dès le premier jour.

Les taux de rétention au jour 7 sont ici de 17,6 % au total, tandis que le taux de référence combiné au jour 30 est de 11,6 %. Il s’agit de l’un des critères de référence les plus élevés du secteur.

En dehors du secteur bancaire, les utilisateurs du secteur financier ne sont pas tout à fait fidèles. Dans l’ensemble,
applications financières
ont un taux de rétention moyen de seulement 22,7 %, bien que Statista indique que ce taux passe à 5,8 % au 30e jour.
AppsFlyer
propose une estimation plus basse de 4,51 %.

Santé numérique et applications médicales

Avec médical et applications de santé numériquesles moyennes au premier jour sont de 20% et 20,2%, tandis que les moyennes au septième jour sont de 7% et 8,5%.

Pour le 30e jour, les chiffres de Statista sont de 3,5 % et 4 % – bien que AppsFlyer cite un chiffre plus bas de 2,78 % pour la santé et le fitness.
santé et fitness
.

Les applications de ce secteur qui parviennent à fidéliser davantage d’utilisateurs ajoutent généralement
fonctions sociales
comme la possibilité de comparer des données avec votre famille ou de partager des expériences avec d’autres utilisateurs.

Applications de jeux

Comme on peut s’y attendre, les repères de rétention pour les
jeux mobiles
sont très différents de ceux des autres

.

Tout
applications de jeux
voir des taux de rétention élevés au départ. Statista estime que le chiffre du premier jour est de 28,7 % pour les jeux « hardcore » et de 32,2 % pour les jeux « hyper-casual ». Cela ne devrait pas être une surprise, car la plupart de ces applications ont pour but de procurer un sentiment d’excitation.

Cependant, certains utilisateurs se lassent rapidement ou sont frustrés, ce qui entraîne une baisse rapide de l’engagement des utilisateurs. Au septième jour, le taux de rétention des utilisateurs se situe entre 7,9 % et 12,6 %, le taux le plus élevé étant dû à la nature addictive du jeu. jeux de casino sociaux.

Au 30e jour, le repère de rétention tombe entre 2,3 % et 5,4 %, avec des occasionnel et jeux de milieu de gamme qui connaissent la plus forte baisse du nombre d’utilisateurs actifs mensuels.

Médias sociaux et applications communautaires

Les taux de rétention dans la catégorie des applications de médias sociaux sont assez proches de la moyenne mondiale. Ils commencent à 26,3 % le premier jour, pour tomber à 9,3 % le septième jour. Statista estime la moyenne sur 30 jours à 3,9 %, tandis que AppsFlyer cite 3,11 %.


Les applications sociales
ont tendance à perdre de l’intérêt lorsqu’elles offrent une expérience utilisateur médiocre, que ce soit en termes de fonctionnalité dans l’application ou du point de vue de la création d’une communauté en ligne saine.

L’utilisation d’un outil comme Sendbird facilite la mise en place d’une
expérience sociale fluide
sans passer beaucoup de temps à la construction.

Applications de médias et de divertissement

Dans l’ensemble, médias et divertissements n’est pas une catégorie forte pour la rétention des utilisateurs.

Selon Statista, l’application moyenne de ce genre retient 22 % des utilisateurs le premier jour. Au septième jour, le taux moyen est de 8,2 %. Le taux de rétention au 30e jour pour les applications de divertissement est de 3,8 % selon Statista, et de 3,22 % selon AppsFlyer.

Cela dit, certaines niches de cette catégorie s’en sortent beaucoup mieux que d’autres.

Par exemple, les applications qui fournissent bandes dessinées affichent le taux de rétention le plus élevé de toutes les catégories, soit 33,8 %. En comparaison,
applications de streaming
et lecteurs vidéo sont bien en dessous de la moyenne, avec des taux de rétention de 4,7 % (via Statista) et 1,73 % (AppsFlyer) respectivement.

Applications de productivité et utilitaires

Persuader les nouveaux utilisateurs de productivité et d’applications utilitaires de rester sur place est vraiment très difficile.

Les applications de productivité connaissent un taux de rétention au premier jour de 17,1 % selon Statista, tandis que les les utilitaires ne font pas beaucoup mieux avec 18,3%. Les moyennes du septième jour pour ces catégories sont respectivement de 7,2% et 6,8%.

Au 30e jour, le taux de rétention moyen des applications de productivité est de 4,1 % selon Statista, tandis qu’AppsFlyer propose un taux plus prudent de 2,81 %.

Les choses semblent encore plus difficiles pour les services publics, avec une rétention au 30e jour estimée à 3,4 % par Statista, et à 2,44 % par AppsFlyer.

Applications pour hôtels, voyages et styles de vie

La rétention des utilisateurs dans le mode de vie et voyages est en partie influencée par le service ou le produit offert. Par exemple, les gens peuvent n’utiliser les applications d’hôtel que pour une seule vacance par an.

Cela explique en partie les taux de rétention relativement faibles. Les repères de Statista en matière de fidélisation au premier jour vont de 16,5% pour les l’alimentation et les boissons et 20,9% pour le mode de vie général. Le septième jour est un peu plus doux pour toutes ces applications de recettes, mais applications de voyage ne conservent que 7,6 % des utilisateurs actifs.

Les perspectives pour le jour 30 sont un peu meilleures, peut-être parce qu’il s’agit de voyageurs réguliers et de cuisiniers amateurs. AppsFlyer estime que la nourriture et les boissons atteignent un bon 3,93 %, tandis que l’estimation de Statista est de 3,9 %. En attendant, le style de vie général devraient viser 4,5 %, et les applications de
applications de voyage
devraient espérer 3,6 %.

Comment augmenter le taux de fidélisation des utilisateurs de votre application ?

Les critères de référence énumérés ci-dessus fournissent une mesure approximative de la réussite pour ce qui est d’encourager
l’engagement envers les applications
. Mais que le taux de fidélisation de votre secteur soit supérieur ou inférieur à la moyenne, il vaut la peine d’essayer de le faire progresser.

Voici cinq mesures éprouvées que vous pouvez prendre pour
améliorer le taux de rétention de vos applications mobiles
:

1) Rendez votre application plus interactive

Si vous voulez conserver des utilisateurs plus actifs, vous devez leur donner une raison de continuer à visiter votre application. Par exemple, l’ajout de fonctions de discussion de groupe et de fonctions sociales encouragera les gens à prendre régulièrement des nouvelles de leurs anciens amis ou à en rencontrer de nouveaux.

Vous pouvez
introduire une fonction de chat
dès maintenant et gratuitement en utilisant Sendbird.

2) Ajouter des notifications push


L’ajout de notifications push
à votre produit vous permet d’envoyer aux utilisateurs des rappels et des indications sur les nouvelles fonctionnalités.

Vous pouvez
mettre en place des notifications push via notre Chat SDK
.

3) Améliorer l’accueil

Si les utilisateurs ont du mal à voir la valeur d’une nouvelle application, ils la mettront rapidement de côté. En améliorant votre expérience d’accueil, vous pouvez réduire le nombre de personnes qui se sentent frustrées ou perdues au cours des premiers jours, ce qui se traduit par une meilleure rétention à long terme.

Faire en sorte que
facile pour les utilisateurs d’obtenir une assistance en direct
peut être très utile.

4) Créez une stratégie de réengagement

Vous avez probablement une stratégie claire de marketing des applications pour attirer de nouveaux utilisateurs. Mais qu’en est-il d’une stratégie pour le réengagement auprès de ceux qui existent déjà? Par exemple, vous pouvez utiliser le reciblage par courrier électronique ou sur les médias sociaux, envoyer des mises à jour de produits via des notifications push, ou même proposer des offres spéciales.

Une meilleure rétention des applications est à portée de main

La rétention des applications commence par l’expérience utilisateur. Sendbird peut vous aider à en réaliser une excellente. Notre site
API de chat
vous permet d’ajouter une messagerie dans l’application avec un minimum d’effort, ce qui signifie que les utilisateurs peuvent passer plus de temps à interagir avec d’autres personnes.


Inscrivez-vous à Sendbird aujourd’hui pour un essai gratuit.
et découvrez à quel point il peut être facile d’améliorer l’engagement de vos utilisateurs.

Categories: Insights